Pixels de Patrick Jean
Twitter n'a plus envie de gazouiller : nouveau monstre ou futur marié ?

Leadership, influence et réseaux sociaux sous un autre angle

Cette vidéo fut présentée et expliquée par Derek Sivers lors d'une conférence TED afin d'expliquer le phénomène de Leadership et d'influence. Au delà de l'approche ludique des choses il me semble intéressant de l'associer aux problématiques actuelles sur la e-réputation et l'utilisation des réseaux sociaux à des fins marketing.
Simple prolongement de ce que l'on peut voir sur les principaux blogs d'un pays donné, l'effet leader-suiveur-suivi (également appelé viralité) explique les effets buzz que l'on voit quotidiennement sur Youtube, Facebook ou Twitter.

Prenons comme exemple le court-métrage Pixels de Patrick Jean. J'ai découvert son existence la semaine dernière via le status d'amis dans Facebook (sans lui prêter plus d'attention), puis je l'ai de nouveau lu dans ma timeline de Twitter. L'oeil attiré par ces répétitions j'ai finalement cliqué sur le lien menant à cette vidéo via le tweet d'un de mes contacts influents (personne qui a donc influencé mon comportement). J'ai ensuite également publié sur mes profils sociaux (blog, facebook, twitter) le lien vers cette même vidéo, contribuant donc à ce phénomène viral.

Regardez de nouveau cette vidéo et vous comprendrez comment je suis devenu un des ces jeunes danseurs, attiré non pas par le premier mais par un des suivants.

Les exemples de comportements similaires sur les réseaux sociaux sont légions (politique, scandale Nestlé, iPad pour n'évoquer que ces dernères semaines) et les marques (au sens large du terme) cherchent de plus en plus à trouver ce jeune homme sans t-shirt, avec plus ou moins de succès.

De plus en plus de campagnes créatrices de buzz fleurissent sur la toile, poussée par des agences qui promettent des millions de clicks/views/retweet, oubliant parfois (souvent?) que le plus important n'est pas le concept facturé mais la qualité du contenu divulgué...

Patrick Jean ne s'attendait sûrement pas à générer autant de buzz mais la qualité du contenu fut indéniablement un facteur clé de succès et ce ne sont pas une vingtaine de personnes qui se mirent à reagrder son oeuvre mais plus de 2 millions de views en 72 heures

Commentaires