De retour d'Hangzhou, HQ de Alibaba


Alibaba HQ HangzhouLors de ma dernière visite aux équipes chinoises de Filorga et SVR, j'ai eu le privilège de me rendre à Hangzhou, à 180km au sud-ouest de Shanghai, au siège d'Alibaba Group. Je ne vous ferai pas l'offense de présenter cet acteur majeur du Digital et du E-Commerce créé en 1999 par Jack Ma, dont les media évoquent chaque 11-11 le volume de ventes réalisé sur Tmall lors du Single's Day (17,8 milliards de dollars en 2016 fyi).

Je pourrai évoquer longuement les spécificités de l'écosystème digital chinois mais je tenais via ce post à vous partager mon expérience de "visiteur" de ce siège tentaculaire de plus de 150 000 m2.

Ceux qui ont visité les sièges de Google, Facebook ou autre Salesforce le savent très bien. Il faut se présenter à l'accueil et attendre bien sagement que l'un des employés de la société vienne vous chercher. Il vous aidera alors à passer un portique sécurisé et, dès vos premiers pas, différents panneaux vous rappelleront qu'il ne faut pas prendre de photos et se méfier des gators dans les ascenseurs.
Si votre interlocuteur n'est pas trop pressé par le temps ou sa prochaine réunion, vous pourrez ensuite l'accompagner dans une des cafétérias et déjeuner avec lui, à sa table.

L'expérience est toute autre au siège d'Alibaba. A l'entrée, vous scannez via votre portable l'invitation que vous avez reçue par email. Un badge sera alors imprimé afin que vous puissiez le présenter devant le portique qui le scannera à son tour et vous laissera passer. Vous marchez alors vers l'immeuble en face de vous et rentrez librement dans celui-ci.

Vous avez alors plusieurs options :

  • si vous êtes arrivé juste à l'heure, vous diriger, seul, vers la salle de réunion stipulée sur votre invitation (225 signifiant, la salle 25 du 2ème étage)
  • si vous êtes en avance, prendre tranquillement un café au Costa Coffee et discuter avec vos collègues ou toute connaissance que vous croisez, aller au (délicieux) restaurant de l'immeuble ou encore aller faire quelques emplettes à la boutique Alibaba
  • si vous êtes perturbé par ce fonctionnement, vous pouvez également demander à l'accueil au fond à droite si cette liberté est bien normale...

Quelques minutes avant votre réunion, vous montez librement via un des nombreux ascenceurs, rentrez dans la salle et installez votre ordinateur. A l'heure pile votre interlocuteur chez Alibaba arrivera et la réunion débutera. Une fois celle-ci terminée, il vous dira au-revoir et quittera la salle avant vous. Libre à vous de partir du HQ ou de rester prendre un café, déjeuner ou débriefer avec vos équipes de la réunion qui vient de se dérouler. 

J'ai trouvé cette expérience mémorable car absolument fluide, logique et bénéfique pour tous. Les équipes d'Alibaba peuvent enchaîner les réunions sans perdre de temps, les visiteurs prendre le temps de vivre l'expérience Alibaba. Les plus soucieux de la sécurité seront également rassurés car cet immeuble est le seul des 7 du campus à être accessible aux visiteurs.

Simple, logique, efficace, humain et optimisé pour le business. Une belle leçon chinoise.


Retour d'expérience : 6 mois avec mon OnePlus 3T

Oneplus 3tAprès avoir longtemps cherché le smartphone qui me convenait le mieux, j'ai acheté en février dernier le OnePlus 3T.

Avant de vous partager mon retour d'expérience, voici les raisons principales qui avaient motivé mon achat : 
- Double SIM : désolé Apple et Samsung, tant que vos modèles ne seront pas double SIM en Europe, je n'achèterai pas vos flagships. Il est en effet impensable pour moi d'avoir deux smartphones (perso et pro) sur moi
- Dash Charge : la recharge rapide propriétaire de OnePlus était annoncée comme très performante (60% en 30 minutes). Un vrai plus pour moi.
- Son prix : Pour moins de 500€, les specs du OnePlus 3T étaient imbattables (processeur, RAM, 64Go, écran, photo...)
- Un OS Android épuré : Mac addict depuis 20 ans et très peu adepte des couches Android de Samsung ou Huawei, le choix de OnePlus de coller au plus près du design Android Stock me convenait parfaitement.
 
6 mois après, je ne regrette absolument pas mon achat. Mon 3T est endurant (fabuleuse Dash Charge), rapide et  stable. Même si la gestion Double SIM pourrait être améliorée nativement, j'apprécie vraiment le fait de pouvoir gérer mes activités professionnelles et perso de manière distincte sur un même téléphone via 2 comptes Google dédiés. 
Le dynamisme de la communauté d'utilisateurs et la réactivité des équipes est également assez appréciable et rappelle les premiers jours d'iOS. De nombreux bugs sont identifiés et corrigés en quelques semaines et les avancées sont publiquement communiquées via les forums et twitter. L'appareil photo a ainsi été logiciellement optimisé et j'ai vraiment ressenti une nette amélioration.
Enfin la qualité matérielle du téléphone est de très haute qualité, les appareils étant très certainement assemblés dans les mêmes usines chinoises que d'autres modèles au prix 2 fois plus élevé.

Vous l'aurez compris, je suis réellement ravi de mon achat et vais en profiter pleinement durant les prochains mois, sous l’œil agacé des mes collègues qui doivent recharger leurs 2 iPhone toutes les 4 heures...


iAdvertisers fête son 1er anniversaire : premier bilan

Couverture iadvertisers12 mois après la publication de mon premier livre iAdvertisers, j'en profite pour tirer un premier bilan de cette aventure.

Tout d'abord, je suis vraiment convaincu que l'auto-édition était la meilleure solution : publication en 3 mois, version brochée disponible sur Amazon via Createspace et numériques sur Kindle et Kobo en quelque clics.

Grâce aux retours des lecteurs, j'ai pu apporter par deux fois des modifications aux versions numériques et brochée. Erreurs de typo, corrections de mise en page et précisions dans certains paragraphes ont ainsi pu être apportées en toute liberté et très rapidement. Ces mises à jour auraient été tout simplement impossibles avec un éditeur traditionnel.

Après 253 exemplaires vendus, je suis agréablement surpris de la courbe des ventes qui continue à être très stable 1 an après sa parution (une dizaine par mois). J'en profite pour remercier les auteurs des commentaires qui ont attribué au livre 5 étoiles et ont très certainement un impact positif dans la conversion.

Enfin, avec 76% des ventes, la version brochée reste loin devant les versions Kindle et Kobo, confirmant ainsi les tendances constatées quelques semaines après le lancement. J'avais hésité à ne lancer qu'une version numérique au regard du sujet et de la cible mais je ne regrette absolument pas d'avoir passé quelques heures supplémentaires afin de pouvoir lancer le format papier.


Nouvelle aventure : CDO au sein des Laboratoires Filorga et SVR

LOGO-FILORGA-NOIRJe suis heureux de débuter une nouvelle aventure en tant que CDO (Directeur du Digital) au sein des Laboratoires Filorga et SVR, deux marques cosmétiques et dermatologiques, associées au fond français HLD, en forte croissance et présentes dans plus de 60 pays. Les challenges à relever et les chantiers à mettre en place sont nombreux avec une forte dimension internationale, notamment sur le marché chinois.

Tout va débuter très vite avec le lancement des sites E-commerce européens, la mise en place d'un dispositif E-CRM ainsi que la remise à plat de l'intégralité des plateformes sociales, de Facebook et Instagram à WeChat. 

Je suis ravi de découvrir un nouveau secteur, de nouvelles problématiques dans un univers de marques où le digital fait partie intégrante du quotidien de consommateurs qui ont intégré très tôt les touchpoints digitaux dans leur Customer Journey, depuis la découverte à l'achat sur les sites des marques ou des e-retailers.


Qui a dit que le papier était sur le point de disparaitre ?

Ventes_kindle_koboLe cap des 100 exemplaires vendus de mon livre iAdvertisers vient d'être dépassé : merci à tous pour votre confiance et vos commentaires positifs !
Je souhaite vous partager une petite statistique pour illustrer cette belle étape : la distribution des ventes par version (Brochée, Kindle et Kobo).
Comme vous pouvez le constater, le volume de ventes de la version brochée est bien supérieur à ceux des versions numériques, bien que son prix soit deux fois supérieur.
Lorsque j'ai débuté la rédaction du livre j'ai choisi l'auto-édition et je pensais ne publier qu'une version numérique. J'ai finalement décidé de lancer une version papier mais je ne pensais pas obtenir une telle distribution des ventes après quelques semaines.

Alors même que cet ouvrage est destiné à un public avec une forte appétence au Digital, le format "traditionnel" semble encore dominer très largement le format "numérique", reproduisant les tendances constatées sur la presse magazine (3,3% de la presse payée est au format numérique selon l'ACPM).


iAdvertisers est dès à présent disponible en versions brochée et numérique

Couverture iadvertisersJe suis heureux de vous annoncer que mon premier livre sur l'histoire et les défis de la publicité digitale, iAdvertisers, est dès à présent disponible en 2 versions :
- Brochée de 256 pages (19,99€ sur Amazon)
- Numérique pour Kindle et Kobo (9,99€ sur Amazon et la Fnac)

iAdvertisers retrace les principaux événements de l'histoire de la publicité digitale depuis 1994 (date de la première bannière sur Wired) et analyse ses prochains défis (Programmatique, Mobile, Native, Data…). Il comporte également des entretiens exclusifs avec des dirigeants d'entreprises incontournables de l'écosystème de la publicité et du marketing digital (Yahoo, Google, IAB, SRI, GroupM, Tradedoubler, Eulerian...).

Encore merci à Véronique Pican de Yahoo, Sophie Poncin du RSI, Christophe Dané de Digitall Makers, Pierre-Emmanuel Cros, Emmanuel Brunet de Eulerian, David Lacombled de l'IAB France, Olivier Mazeron de GroupM, Pascal Gayat de Tradedoubler, Grégoire Peiron de Google Doubleclick et Ben Williams de Adblock Plus pour leur confiance et leur contribution !

Je ne peux finir ce post sans remercier ma femme et mon fils pour leur soutien permanent et inconditionnel tout au long de ma carrière et durant le processus d'écriture de ce livre.


Débuter 2016 avec un projet de livre : iAdvertisers

Couverture iAdvertisers

Depuis de nombreux mois, j'avais en tête de me lancer dans la rédaction d'un livre sur la publicité digitale. Blogueur depuis 2004, j'ai toujours eu plaisir à prendre le clavier pour partager mes coups de coeur, mes analyses sur l'évolution de l'écosystème digital. Twitter a depuis pris le rôle du partage des coups de coeur et ce blog a vu sa fréquence de publication se ralentir pour se concentrer sur des contenus plus analytiques.
Ayant participé à la rédaction de plusieurs livres blanc, je souhaite désormais me lancer dans la rédaction de mon premier ouvrage. Tout au long de mes 15 ans d'expérience tour à tour comme media, agence interactive, directeur conseil et e-commerçant, j'ai eu le plaisir de voir éclore l'écosystème digital et comprendre les enjeux de la publicité digitale, de ses prémices à ses dernières évolutions mais également de rencontrer des acteurs majeurs de cette industrie en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique Latine. 

iAdvertisers vous permettra de découvrir l'histoire de la publicité digitale, de la création de la première bannière à l'essor du programmatique, de comprendre ses enjeux et de réfléchir à ses défis. Au delà de ma propre recherche documentaire et des mes analyses, j'ai également voulu donner la parole à ceux qui vivent ces défis au quotidien, qu'ils soient directeurs d'agences, de media, de solutions technologiques ou d'associations. Leur témoignage apportera un éclairage complémentaire et ô combien pertinent.

Le livre iAdvertisers paraitra courant février et je vous tiendrai informé de ses avancées sur ce blog. Vous pouvez également me suivre sur twitter ou liker la page facebook consacrée au livre.


La vidéo de mon intervention sur le programmatique au Marketing Remix de Viuz

Je suis intervenu en novembre dernier au Marketing Remix de Viuz aux côtés de Grégoire Peiron de Google pour évoquer mon approche du programmatique, côté annonceur.
J'ai en effet eu le plaisir de créer au sein de Weekendesk, en octobre dernier, le deuxième trading desk RTB et programmatique d'une marque française (le premier étant celui d'Air France) et nous avons choisi la solution DBM de Google DoubleClick afin d'accompagner notre croissance sur les marchés français, espagnols, belge et hollandais.
En répondant aux questions de Patrick Kerven de Viuz, nous évoquons, sans langue de bois, les enjeux du programmatique bien sûr mais aussi les problématiques d'attribution multitouch, de protection des données, de visibilité et de segmentation des audiences.
Ce fut vraiment un très agréable moment et je suis ravi de pouvoir partager cette intervention à ceux qui n'ont pu être présent.


"Iterating Grace", ce livre anonyme, satire de la Silicon Valley ?

Iterating GraceLa publication de ce livre est à tout point de vue intrigante : son auteur est anonyme, son contexte est quasi mystique, son contenu entre satire et vision éclairée. Initialement envoyé anonymement à une douzaines de personnes de l'écosystème Tech (des journalistes, des venture capitalists...), certains pensaient qu'il s'agissait d'une opération marketing ou le teasing d'un fondateur de startup.
Il semblerait qu'il n'en soit rien, l'éditeur MacMillan, acteur de référence du monde littéraire, ayant décidé de distribuer "officiellement" aujourd'hui le manuscrit avec une seule demande des auteurs : conserver l'anonymat.

Ce livre est censé retracer les derniers moments de la vie de Koons Crooks, un développeur de la Silicon Valley. Celui-ci serait décédé sur les flancs du volcan Uturuncu en Bolivie où il avait décidé de s'installer. Il aurait laissé dans sa yourte un travail calligraphié reprenant les tweets de quelques uns des plus grands Venture Capitalists américains comme les très influents Brad Feld, Paul Graham, Cris Sacca ou Andrew Parker. 

Il y a vraiment plusieurs angles d'analyse de l'ouvrage : satire ? analyse éclairée ? recueil de tweets avec un story-telling inventé de toutes pièces ? Les avis divergent sur les sites et forums américains.
A mes yeux, peu importe : la lecture est brève (32 pages), le style agréable, le personnage de Koons Crooks attachant et ses réflexions ressemblent à s'y méprendre au contenu d'une discussion entre développeurs sortant de Burning Man, entre deux séances de méditation (très à la mode en ce moment dans la Valley).
L'ouvrage étant très court, je ne vais donc pas vous révéler ici ses meilleurs extraits. Ceux qui ont participé à la première bulle de 1999, ceux qui développent au quotidien, ceux qui cherchent à lever des fonds, chacun interprètera les réflexions de Koons Croons selon son propre angle de vision.

Il est rarissime de pouvoir lire un essai d'un style aussi différent, et je vous encourage tout simplement à l'acheter en format électronique, ce seront 45 minutes de pur plaisir pour 4,17€.

Iterating Grace: Heartfelt Wisdom and Disruptive Truths from Silicon Valley's Top Venture Capitalists
Auteurs : Koons Crooks - Anonyme
Editeur : FSG originals
Pages : 32
Disponible sur Amazon : 7,97€ en broché, 4,17€ en format Kindle


"On m'avait dit que c'était impossible", le livre de Jean-Baptiste Rudelle

Livre Jean-Baptiste Rudelle de Criteo La publication d’un manifeste par le fondateur d’une des seules licornes françaises est suffisamment rare pour éveiller mon intérêt. J’ai donc naturellement acheté le livre de Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Criteo. Vous le savez certainement via mes différentes prises de parole ou via ma présentation sur les promesses du retargeting publiée il y a quelque mois, je ne suis pas un grand fan du retargeting (ou reciblage publicitaire en français). En effet, je trouve cette solution d’acquisition online bien trop systématiquement adoubée par des annonceurs qui hélas ne regardent leurs résultats que via le trompeur last click (cf. ma présentation « le last click c’est paléolithick »). 

Mais peu importe mon opinion sur le retargeting, Criteo est aujourd’hui une entreprise qui génère plus d’1 milliard d’euros de CA, réalise 55% de son CA en dehors de l’Europe, est cotée au NASDAQ et connait une croissance soutenue, supérieure à 50% selon les dernières déclarations. Cette réussite internationale, singulière dans notre écosystème French Tech, est la conséquence directe de l’intelligence de son top management, de la puissance de sa capacité de R&D et d’une vision très claire de la chaîne de valeur de la publicité en ligne.
 
Dans ce livre, Jean-Baptiste Rudelle adopte une double approche à la fois chronologique (depuis sa sortie d’école à nos jours) et thématique (en s'appuyant sur les problématiques rencontrées au cours de sa vie entrepreneuriale). Celle-ci rend la lecture de cet ouvrage agréable et instructive car elle permet de se rendre compte à quel point le pragmatisme, la persévérance et un bon « time-to-market » permettent d’obtenir des résultats « impossibles », pour reprendre le titre de l’ouvrage.
 
Je ne vais pas détailler ici les différents enseignements que peuvent vous apporter la lecture de ce livre mais je peux vous assurer que les situations décrites et analysées donneront de précieux conseils aux entrepreneurs en mode "early stage" ou "sur le point de se lancer" et donneront quelques regrets à ceux qui n’ont jamais osé se lancer. Mais surtout, Jean-Baptiste Rudelle, qui vit dans la Silicon Valley depuis des années, se permet de balayer un par un des clichés sur les pseudos désavantages du système fiscal français vs américain, certains arguments traditionnels du French Bashing mais aussi de remettre à leur place de nombreux bien-pensants français qui critiquent notre écosystème bien plus qu’ils n’agissent pour le faire évoluer.
 
Vous l’avez compris, je vous invite à lire ce manifeste qui vous fera passer un agréable moment (compter 3/4 heures pour le lire en entier). Espérons que cette excellente initiative incite les autres ténors de la French Tech à s'essayer à l'exercice littéraire en commençant, pourquoi pas, par Frédéric Mazzella, fondateur persévérant de BlaBlaCar et probable prochaine licorne française.
 
On m'avait dit que c'était impossible: Le manifeste du fondateur de Criteo  
Auteur : Jean-Baptiste Rudelle
Editeur : Stock.
Pages : 250
Disponible sur Amazon - 18€ en broché, 12€ en format Kindle